Pour aller plus loin :

la vente à perte

Parfois le système agricole aboutit à des situations

absurdes, très injustes pour les agriculteurs.

C'est le cas de la vente à perte. Elle concerne notamment les producteurs de lait.

Jette un oeil au schéma pour comprendre !

 

Frais d'une

journée de

travail

Pour produire du lait,
je dépense en moyenne

5 euros par jour
(ce que ça me coûte)

-

Mais en une journée
je ne vends que

4 euros de lait
(ce que je gagne)

icone-vocabulaire.png

*

Vendre à perte 

Vendre à perte, ça veut dire vendre un produit moins cher que ce qu'il nous a coûté... Et donc perdre de l'argent !

*

Coûts de production

Les coûts de production, ce sont toutes les dépenses que doit faire un agriculteur pour cultiver ses terres (acheter de l'engrais, payer ses machines...)

*

Prix de vente

Le prix de vente d'un produit, c'est le prix qu'il coûte  quand le consommateur l'achète. S'il est élevé, l'agriculteur sera mieux rémunéré que s'il est bas.

*

Subvention

publique

Une subvention publique, c'est une aide versée par l'État, souvent sous forme financière.

*

PAC

C'est la Politique Agricole Commune, autrement dit la politique agricole de l'Union européenne.

Il me manque 1 euros :
je vends à perte

Tu vois ici que le producteur de lait a dépensé 5 euros pour produire une bouteille de lait,

que le supermarché va vendre à 4 euros. Il perd donc 1 euro sur chaque bouteille de lait qu'il produit...

Il lui est donc impossible de gagner de l'argent

et de vivre convenablement sans subventions !

Et oui,

car pour faire face à

ce problème, les agriculteurs ont recours

aux subventions publiques,

comme la PAC

 

Cela leur assure un meilleur revenu mais

le problème c'est qu'ils sont souvent

très dépendants de ces aides !

 

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône YouTube
  • Instagram

Copyright © 2020 Les petits flâneurs. Tous droits réservés.